Un microscope à la pointe de la techno chez Eramet Ideas

Avec son microscope électronique à balayage, Eramet Ideas mise sur une technologie dernier cri – une première mondiale – pour mieux connaître les mines du Groupe et limiter ses impacts sur la planète.

Actualité

Il vient d’arriver chez Eramet Ideas, à Trappes : le tout nouveau microscope électronique à balayage (MEB), premier de sa génération au niveau mondial, va permettre au Groupe de muscler ses connaissances sur les sous-sols de ses mines.

Un procédé innovant pour connaître la cartographie chimique des minerais

Grâce à ce nouveau microscope électronique à balayage, les équipes peuvent désormais définir la cartographie chimique des minerais provenant de toutes les zones d’exploration et d’exploitation. Cette « carte d’identité » détaillée indique la composition et l’organisation de la structure de la matière depuis l’échelle macroscopique à atomique, et permet ainsi d d’anticiper leur comportement lors de leur traitement et d’optimiser l’extraction des ressources.


Thomas Riegler, ingénieur à Eramet Ideas, présente aux journalistes  le microscope électronique à balayage


Thomas Riegler, ingénieur à Eramet Ideas, présente aux journalistes  le microscope électronique à balayage


« Les études menées grâce au MEB constitueront une nouvelle boussole pour approfondir nos connaissances des sites exploités. Connaître la cartographie chimique d’un minerai est une ressource très riche pour les opérationnels confrontés à des problématiques de terrain. »   


Thomas Riegler, ingénieur R&D à Eramet Ideas et spécialiste en géométallurique

Optimiser les opérations pour limiter les impacts sur la planète

Mieux connaitre les sous-sols en alimentant continuellement les bases de données sur les gisements, c’est optimiser de facon majeure tout activité d’exploration et d’exploitation.

En amont, ce nouveau procédé permet de comprendre la genèse des gîtes minéraux et d’intégrer la connaissance des accumulations de métaux d’intérêt dans les roches. Il est possible ainsi de plus rapidement concentrer ses efforts sur les zones à hauts potentiels, permettant de réduire par conséquent l’impact environnemental.

En aval, l’intérêt d’une connaissance accrue des minerais permet d’optimiser la méthode d’extraction des minerais des roches et d’évaluer de nouvelles possibilités de traitements ou de valorisation des minerais et résidus.

Ce nouvel outil, combinant ainsi transformation numérique et excellence opérationnelle, va dans le sens de la feuille de route RSE du Groupe pour limiter l’impact de ses activités sur l’environnement et la biodiverstié et évoluer ainsi vers la mine responsable.

Laurent Joncourt, Président d’Eramet Ideas, a déclaré : « Nous sommes fiers de permettre aux équipes d’Eramet Ideas d’aller plus loin dans la connaissance des mines déjà en opération et des zones que nous explorons. Bien connaître les métaux et les sous-sols travaillés permet en effet de mieux planifier les opérations d’extraction, d’un point de vue technique et financier. Ce nouvel investissement confirme la volonté d’Eramet de devenir un acteur majeur de la mine responsable qui optimise ses opérations pour limiter son impact sur la planète. »

Pour en savoir plus sur le microscope électronique à balayage cliquer ici