Énergie : tous nos sites certifiés ISO 50 001 !

Actualité

C’est fait ! Tous les sites miniers et métallurgiques du Groupe sont désormais certifiés ISO 50 001, cette norme qui vise à réduire la consommation énergétique et l’empreinte CO2 d’un site.

 

Avec la récente certification de TiZir Titanium & Iron (TTI) en Norvège, tous les sites miniers et métallurgiques du Groupe sont maintenant certifiés ISO 50 001, une démarche entamée par Eramet il y a dix ans.

 

« Les acteurs industriels du secteur des matières premières tels qu’Eramet, fournisseur de métaux critiques pour la transition énergétique, ont un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre le changement climatique. Nous nous sommes donc engagés dans une démarche compatible avec les objectifs de l’accord de Paris, pour intégrer les enjeux du climat dans nos décisions stratégiques et dans notre reporting.

La certification ISO 50 001 de l’ensemble de nos sites nous permet de confirmer la solidité de nos systèmes de gestion de l’énergie, et de mieux maîtriser notre consommation. C’est primordial pour atteindre notre objectif de réduction de nos émissions, mais aussi pour la performance globale du Groupe. »

Pierre Gueudet, Directeur Énergie & Climat du groupe Eramet

 

La lutte contre le changement climatique fait en effet partie des engagements inscrits dans la feuille de route RSE du Groupe, notamment à travers son 13ème objectif : « Réduire notre empreinte énergie et climat ».

Une démarche volontaire

Pour piloter sa performance globale, une entreprise doit se concentrer sur plusieurs objectifs : les coûts, la qualité, la sécurité, mais aussi l’environnement et l’énergie. Maîtriser sa consommation d’énergie – savoir ce que l’on consomme, prévoir ses consommations futures et les optimiser – est donc primordial.

La norme ISO 50 001 fait partie des principaux outils pour mesurer l’efficacité énergétique d’une entreprise. Selon l’AFNOR (Association française de normalisation), il s’agit d’un « mode d’emploi de référence pour qui souhaite emmener son organisme vers davantage d’efficacité énergétique, dans le but de faire des économies et de limiter les émissions de gaz à effet de serre et de polluants ». Entreprendre une démarche de certification ISO 50 001 n’a donc rien d’obligatoire mais permet aux entreprises de « valider » leur performance en matière de gestion de l’énergie.

Soucieux de contribuer à la décarbonation de l’industrie et d’apporter sa contribution à la lutte contre le changement climatique, Eramet a décidé de faire certifier en priorité les sites consommant plus de 200 GWh par an, essentiellement des sites miniers et métallurgiques. La totalité des sites du Groupe est concernée par cette démarche de certification et devra, à terme, mettre en place des outils inspirés de l’ISO 50 001.

Ainsi après la mise en place de cette norme internationale en 2011, les trois sites d’Eramet Norway en Norvège ont été les premiers à recevoir la certification en 2012, suivis de Comilog Dunkerque en 2016. En 2019, trois autres sites du Groupe ont été certifiés : l’usine de Doniambo opérée par la SLN en Nouvelle-Calédonie, et deux sites de Comilog au Gabon : le Complexe Industriel de Moanda (CIM) et la Direction Ferroviaire et des Installations Portuaires (DFIP). En 2020, les cinq sites miniers de la SLN obtiennent à leur tour leur certification, suivis en 2021 par Eramet Marietta aux Etats-Unis et GCO au Sénégal ; puis TTI en Norvège cette année.

Comilog fermera la marche avec la réception prochaine des certifications de deux autres de ses sites : la mine de Moanda, située sur le plateau de Bangombé, et le Complexe Métallurgique de Moanda (CMM).

Un engagement reconnu

La démarche et les efforts d’Eramet en faveur du climat sont d’ores et déjà reconnus : en 2020, le Carbon Disclosure Project (CDP) a attribué au Groupe la note B – note renouvelée en 2021.

La même année, le SBTi (Science-Based Targets initiative) a également validé la trajectoire de réduction des émissions du Groupe (- 40 % des émissions absolues de CO2 d’ici 2035 par rapport à 2019).